« Et pendant ce temps, Simone veille ! », samedi 26 novembre, au centre culturel Pablo Picasso

C’est à un beau moment de spectacle que nous convie, une nouvelle fois, le centre culturel Pablo Picasso ce samedi 26 novembre à 20h30, avec la pièce : « Et pendant ce temps, Simone veille ! »

Sur une mise en scène et en lumière de Gil Galliot, les interprètes (Trinidad, Fabienne Chaudat, Agnès Bove et Serena Reinaldi) racontent l’histoire de quatre générations de femmes qui se succèdent dans un voyage qui s’étend de la lutte pour l’avortement à la procréation assistée.

Suite à l’affaire Strauss Kahn, en 2011, Trinidad (que l’on connaît surtout pour ses irrésistibles chroniques dévoilées pendant huit ans sur France Inter dans l’équipe de Stéphane Bern, mais qui est aussi auteur, chanteuse et que l’on a déjà vu à Pablo Picasso dans un autre spectacle) a eu l’idée de revisiter l’histoire de la condition féminine en France des années 50 à nos jours à travers trois lignées de femmes au destin différent : Marcelle, France et Giovanna. L’ouvrière, la bourgeoise et la troisième issue de la classe moyenne qui semble s’être échappée d’un film de Jacques Tati.

Spectacle musical, Humour garanti !

Voici ce qu’en dit la presse :
On sourit et on s’amuse beaucoup tout au long du spectacle, et pas seulement quand on est féministe ! (Pariscope)
C’est léger, frais, mais incroyablement sérieux. (Charlie Hebdo)
C’est drôle, très drôle, subtil, cynique, direct, vrai et sincère. (ParisTribu)
Pièce volontiers mordante, rieuse, parfois truculente voire grinçante mais toujours juste (Paris La Douce)

Evidemment, avec un titre pareil, on peu s’attendre à une soirée placée sous le signe du féminisme. Mais, c’est surtout vers une réflexion profonde menée avec beaucoup d’humour que veulent nous emmener les 

Jugez plutôt les commentairesPièce volontiers mordante, rieuse, parfois truculente voire grinçante mais toujours juste. (Paris La Douce)
C’est drôle, très drôle, subtil, cynique, direct, vrai et sincère. (ParisTribu)
On sourit et on s’amuse beaucoup tout au long du spectacle, et pas seulement quand on est féministe ! (Pariscope)
C’est léger, frais, mais incroyablement sérieux. (Charlie Hebdo)

Simone veille !